Comment un secteur a-t-il été amené à prendre sa destinée en main ou une brève épopée de l’acier moulé.

Par Olivier Boudot

Une intention peut-elle déterminer une stratégie ?

In fine, Decazeville a fermé, et les AFE iront en bourse et deviendront le premier groupe mondial d’acier moulé, ainsi que l’avait souhaité Jean de Boisfleury, le premier partenaire de l’histoire. A l’époque, cela paraissait un vœu pieux. Deux PME de taille moyenne évoluant dans un secteur sinistré : l’idée ne paraissait pas sérieuse ! Pourtant elle a abouti. Peut-on en déduire qu’une intention peut valoir stratégie ? Qu’elle peut déterminer une ligne de conduite ? Dans le monde de l’entreprise, la question des déterminants stratégiques est rarement abordée. Pour paraphraser l’adage « seule la victoire est belle », « les seules stratégies valables sont celles qui ont réussi ». Autrement dit, une stratégie se juge sur pièce, à l’effet obtenu, bien souvent sans aucun regard rétrospectif sur le mécanisme qui a conduit au résultat. Pour preuve, de très grands groupes n’affichent souvent d’autre ambition stratégique que  de « suivre le mouvement » initié par un leader. Avec des conséquences parlant d’elles-mêmes : plusieurs années après les mégafusions initiées à la fin des années 1990, une étude a révélé qu’une fusion sur deux avait produit des résultats positifs, une sur deux le contraire !

Une anecdote met en lumière la difficulté, même au plus haut niveau, d’avoir une approche spécifique en matière de décision : « A l’assemblée générale des cadres, on m’a posé la question suivante : quelle est votre stratégie, monsieur le président ? Il n’y en pas une mais plusieurs ai-je répondu. Consternation générale. Etais-je si incompétent que je sois incapable d’avoir une stratégie ? J’ai “rectifié tout de suite le tir” », m’a confié il y a peu l’Ambassadeur de France Francis Gutmann, ancien président de grands groupes. En conclusion, une intention, comme celle signifiée par Jean de Boisfleury, peut parfaitement déterminer une stratégie.

Laissez un commentaire

Abonnement

Pour recevoir les prochains articles par courriel, inscrivez votre adresse puis validez: