Dans le musée d’Amora (suite)

Par Olivier Boudot

L’histoire de la moutarde est très ancienne, de même que les relations entre la Bourgogne, la ville de Dijon et le produit. Les premières salles du musée fourmillent de documents mettant en évidence la nature historique de ces liens. On trouve de la moutarde dans les bagages des ducs de Bourgogne ;  des arrêtés sont pris dès le Moyen-Âge pour réglementer la fabrication et quelques margoulins écoulant des produits frelatés sont mis à l’amende dès le quinzième siècle. Produite autrefois par les charbonniers sur des emplacements forestiers propices à la récolte, la moutarde est fabriquée plus tard en ville ; au dix-neuvième siècle le nombre de moutarderies dijonnaise est impressionnant. Les faïenceries locales produisent les contenants, de magnifiques pots de dimensions variées.

Mots-clef: , , ,

Laissez un commentaire

Abonnement

Pour recevoir les prochains articles par courriel, inscrivez votre adresse puis validez: