Dans la fonderie de Chihuahua

Par Olivier Boudot

La fonderie de Safe implantée à Chihuahua réalise des éléments de plasturgie pour l’automobile. Moderne, elle est installée dans les locaux d’une ancienne société américaine qui a déménagé depuis. Comme nombre d’entreprises étrangères elle procure aux salariés certains avantages qui la distinguent de beaucoup d’entreprises locales. Citons la journée ouverte aux familles et consacré à la santé avec dépistage, remise de lunettes, etc., ou encore le comedor où des cuisiniers servent à toute heure des repas élaborés. Cela peut paraître anecdotique mais, pour beaucoup, le repas pris sur le lieu de travail est le principal repas de la journée. Ici, la population ouvrière vient pour partie des villages voisins de la montagne. Ce sont des gens pauvres, souvent isolés qui ont vécu la disparition de petites fermes ou, dans cette région, la violence engendrée par le trafic de drogue. L’une des opératrices que j’interviewe a ainsi rejoint la ville seule avec ses enfants. Les premières semaines, elle ne parvenait pas à dormir, à cause des lumières allumées dans la nuit. Aujourd’hui elle travaille sur une presse à injecter, ce qui demande beaucoup de rapidité et d’acuité…

A l'inétrieur de la fonderie

Mots-clef: , ,

Laissez un commentaire

Abonnement

Pour recevoir les prochains articles par courriel, inscrivez votre adresse puis validez: