Le commerce extérieur une malédiction française ? Bohême 1897

Par Olivier Boudot

Plus souvent que coutume, au cours des recherches qui m’occupent, je tombe par hasard sur tel ou tel document relatant l’étrange relation que la France entretient de tout temps avec le commerce extérieur. Hier, c’était, à la BNF, un rapport sur les moyens d’augmenter les des échanges entre la France et la Bohême, écrit à la demande du Ministre du commerce par le journaliste André Chéradame. Après avoir constaté que beaucoup d’Industries de Bohême sont aux mains de capitaux allemands, ce spécialiste de la géopolitique mène son enquête sur le terrain. Et, voilà ce qu’il constate : “Depuis 1870, les Allemands ont pris les 9/10 èmes de vos Places de vente à l’étranger ! Monsieur R, commerçant de Prague, importateur, parlant remarquablement bien le Français et sympathique à nos idées, me dit… “les commerçants français ne s’occupent pas assez de leurs employés. L’avancement a lieu souvent au rang d’âge et non suivant les capacités. Les appointements ne sont pas en proportion vraie du travail fourni. Les ordres donnés aux commis voyageurs sont souvent contradictoires…” (A suivre)

Mots-clef: , , ,

Laissez un commentaire

Abonnement

Pour recevoir les prochains articles par courriel, inscrivez votre adresse puis validez: