La compagnie générale des Voitures (CGV)

Par Olivier Boudot

En cherchant dans des archives pour écrire l’histoire du loueur de véhicules industriels et commerciaux, Fraikin, je trouve dans une agence de très vieux registres. Ils sont conservés en hauteur dans un placard par des personnes qui, chose rare, ont pris soin de ne pas détruire les vieux documents pour faire de la place. Ces registres sont ceux de la Compagnie générale des Voitures pour le service des Chemins de fer (la CVC). Celle-ci a été fondée en 1848, année de l’avènement de la Deuxième République. Les deux documents que j’emprunte retracent l’histoire depuis les années 1914 jusqu’aux années 1950 à travers les conseils d’administration. Le premier débute par la narration de plusieurs accidents. Monté sur une échelle pour effectuer le blanchiment - sans doute des harnais ou des selles -, Marcel Grenier, palfrenier, tombe de l’échelle et se fait une contusion ; le cocher de la gare se fait une entorse du genou droit ; Jallat, un voyageur est renversé par une malle de l’omnibus 360, etc.

Mots-clef: ,

Laissez un commentaire

Abonnement

Pour recevoir les prochains articles par courriel, inscrivez votre adresse puis validez: