AN III _ IV Écrire un livre pour comprendre l’histoire de la mutation industrielle 1/les coulisses

Par Olivier Boudot

Paquebot à voile au Havre

Paquebot à voile au Havre

Après FWF, l’Amérique sur un Plateau, je mets fin définitivement à toute autre activité pour me consacrer à Mémoires d’Hommes, Histoires d’Entreprises.
Fort d’un listing des CCI, dont les données croisées permettent d’identifier les entreprises selon leur âge, taille, leur secteur, je me lance dans la prospection commerciale, aidé par Arnauld de la Roulière qui gère tous les aspects artistiques.
En trois mois, nous allons passer près de 1 000 appels  téléphoniques et plus d’une fois, fort de l’enthousiasme des débuts, je m’entretiens avec le PDG d’une PME industrielle  qui se déclare très réceptif à l’idée. Mais rien ne se concrétise.
Un jour, patientant dans l’attente d’un rendez-vous je lis un article dans La Tribune sur la fin des Ateliers et chantiers du Havre chantiers navals célèbres, entre autres, pour avoir construit la série des fameux Paquebots à voile, les Club Med.
Les causes de ce naufrage industriel où l’État français a englouti, en vain des centaines de millions de francs sont obscures : direction incompétente ? Syndicats suicidaires ? État aveugle ? Autres ?
Je décide de chercher à comprendre. Arnauld, qui aime naviguer, est partant pour un projet pour la construction navale. C’est le point de départ d’une enquête menée pendant plus de deux ans sur le terrain.
Pour nous, c’est une prise de risque forte, et la fondatrice d’Anabole qui édite la collection, Sylvie Tissot, ingénieure informatique, travaille souvent de nuit pour autofinancer ce projet. À la fin, nos efforts seront récompensés. La ville du Havre, via son maire Antoine Rufenacht, et la chambre de Commerce nous octroierons les vingt mille francs qui permettront de payer les fournisseurs. La Grande Traversée des ACH recevra une médaille de l’Académie de Marine, sanctionnant une somme sur l’histoire de la construction navale, depuis la grande époque anglaise au dix-neuvième siècle, jusqu’à son déplacement vers le Japon et le basculement vers la Corée du Sud. La presse réservera un excellent accueil et le livre servira de catharsis à des acteurs meurtris.

Mots-clef: , , ,

Laissez un commentaire

Abonnement

Pour recevoir les prochains articles par courriel, inscrivez votre adresse puis validez: