Mémoires d’Hommes, Histoires d’Entreprises, 20 ans

Par Olivier Boudot

J’ai créé la collection “Mémoires d’Hommes, Histoires d’Entreprises” en 1997.
J’avais entendu parler du métier d’historien d’entreprises une fois, je crois que c’était à la lecture d’un journal.
J’avais également vu à la télévision trois anciens élèves de Sciences-Po promouvant des biographies familiales pour la somme, si ma ma mémoire est exacte de quatre-vingt mille francs, à raison de trois grands entretiens et de “l’écriture d’un livre”.
En France, le métier d’historien d’entreprises a été introduit par Félix Torres fondateur de l’agence Public Histoire, fort de l’adage importé des États-Unis : “toute entreprise écrira un jour son histoire”. Il y avait je pense également Cliomedia qui réalisait de telles histoires. Sinon, très peu d’acteurs. Les autres sont venus plus tard.
Je n’avais pas d’idée préconçue ni de concept bien défini. Diplômé de l’Essec, ayant été consultant quelques années, je connaissais le monde de l’entreprise, plus particulièrement de l’industrie et étais aussi bien à l’aise avec les présidents des sociétés qu’avec les ouvrier, les syndicalistes et, surtout, sans préjugés. Je savais discerner les forces et les faiblesses apparentes en jetant un œil sur l’historique des bilans et des comptes de résultats et en les enrichissant de deux ou trois entretiens.
À titre personnel, je suis un passionné de livres – ayant d’ailleurs effectué ma coopération à l’Ambassade de France en Espagne pour y assurer la promotion du livre et de l’écrit – et d’écriture.

La transmission, la mémoire, la question d’entreprendre, la soif de comprendre, de restituer le sens des aventures humaines sont également au cœur de mes interrogations.
J’ai alors téléphoné à “Oncle Marc”, en l’occurrence Marc Genot, un oncle d’adoption père d’un ami d’enfance, par ailleurs PDG du groupe AFE, anciennement Aciéries et Fonderies de l’Est.
Il m’a écouté et m’a dit : “c’est une très bonne idée. Je pense notamment à une de mes usines - la Mancelle de Fonderie -dont je sais qu’elle a une histoire intéressante. Je vais t’introduire.”  Il a sans doute passé un ou deux coups de fil. Et c’est ainsi que tout a commencé.

Mots-clef: , , , ,

Laissez un commentaire

Abonnement

Pour recevoir les prochains articles par courriel, inscrivez votre adresse puis validez: