Les Schiaffino, une famille d’armateurs

Les Schiaffino, une famille d'armateursL’histoire de la famille Schiaffino, marins et armateurs, débute à l’époque où Gênes commerçait avec les côtes barbaresques. En 1830, les premiers Schiaffino s’installèrent en Algérie pour y être acconiers, soit patrons de dockers.

A l’aube de l’indépendance de l’Algérie le dernier d’entre eux, Laurent, était à la tête de la plus grande flotte de commerce locale réalisant le trafic avec la métropole. Propriétaire d’un journal, sénateur, président de la chambre de commerce et de la région économique d’Algérie Laurent Schiaffino était, à l’image de ses pères un véritable marin, engagé volontaire en 1915 et sauveteur maritime. Il était aussi considéré comme l’un des trois hommes les plus riches d’Algérie.

A sa mort la société, reconvertie en 1978 sur le Transmanche, poursuivit son exploitation jusque 1994 sous la direction de son gendre, Henri de Clermont-Tonnerre.

Saga pluriséculaire, l’histoire des Schiaffino, au-delà de l’aventure d’une famille exceptionnelle, nous fait découvrir le système si particulier des conférences maritimes, organe stratégique où des entrepreneurs privés sont amenés à s’entendre sous l’égide de l’Etat.

Les vieux ports de Sète et de Rouen, le commerce des vins et des phosphates, la construction des relations entre les dockers et leurs patrons, la marine dans la guerre, une entreprise à Alger en 1962…, les Schiaffino, ouvrage le plus historique de “Mémoires d’Hommes, Histoires d’Entreprises” abonde d’anecdotes et de réflexions propres à nous faire découvrir les métamorphoses et les rouages d’univers multiples.

Pour commander en ligne sur Amazon.fr

Abonnement

Pour recevoir les prochains articles par courriel, inscrivez votre adresse puis validez: