Tag Archive

La vie sur le chantier de Graville

By Olivier Boudot

A 7H20, le gardien sonnait la cloche à toutes volées. Cinq minutes plus tard, il faisait juste retentir le grelot. A 7h30, la sirène mugissait. Ils arrivaient alors. La plupart venaient à pied, nombre d’entre eux du village des Neiges. Vêtus de leur gris de travail, ils laissaient leur café-p’ti sou - ainsi nommait-on dans… »

Abonnement

Pour recevoir les prochains articles par courriel, inscrivez votre adresse puis validez: