Tag Archive

An V-VI-VII-VIII - Transmettre la mémoire d’une famille d’entrepreneurs. Les Schiaffino

By Olivier Boudot

Écrire l’histoire famille Schiaffino revient à suivre la construction du commerce maritime entre l’Algérie et la métropole (France), sur plusieurs siècles. C’est un travail d’historien qui, à partir de documents d’archives, amène à décrypter l’économie d’un secteur méconnu, celui des armateurs maritimes. C’est un secteur passionnant qui, pour échapper à la régulation, construit ses propres… »

AN V-VI-VII -Transmettre la mémoire familiale d’une entreprise - Les Schiaffino

By Olivier Boudot

Avec Les Schiaffino, une dynastie d’armateurs, “Mémoires d’Hommes, Histoires d’Entreprises” aborde la question de la transmission de la mémoire d’une entreprise familiale.
Henri de Clermont-Tonnerre, gendre de Laurent Schiaffino veut une histoire de la famille Schiaffino depuis l’origine, en centrant bien sûr sur son beau-père, lequel a été le plus important armateur d’Algérie, par ailleurs sauveteur… »

Ecrire une histoire d’entreprise 4-Laurent Schiaffino trahit-il son ami ?

By Olivier Boudot

Rue de Miromesnil, dans l’appartement où Henri de Clermont-Tonnerre, gendre de Laurent Schiaffino se rendait chaque jour, la vierge de Notre-Dame-d’Afrique, du nom de la cathédrale d’Alger, sculpture en bois polychrome, suggérait le passé glorieux de l’entreprise. Au faîte de sa puissance, le dernier des Schiaffino était l’un des trois hommes les plus puissants de… »

Ecrire une histoire d’entreprise - 3 les arcanes de la mémoire

By Olivier Boudot

Derrière la quête de la vérité se cachent souvent d’autres vérités à l’apparence trompeuse. Cet aphorisme pour dire la confusion qui était la mienne alors que je remontais le temps pour essayer de trouver ce qui s’était produit lors de la seconde guerre mondiale. Qui avait dénoncé Théodore Ansbacher, réfugié dans les propriétés du duc… »

Ecrire une histoire d’entreprise. 2 A l’ombre de l’histoire

By Olivier Boudot

La mort en déportation de Théodore Ansbacher dont les actions étaient revenues à la société de Laurent Schiaffino posait d’évidentes questions. Je m’attelai à la recherche de réponses, non sans un certain trouble. Le travail de l’historien requiert une certaine distance sans laquelle l’objectivation n’est pas possible. Mais cela faisait deux ans que je… »

Abonnement

Pour recevoir les prochains articles par courriel, inscrivez votre adresse puis validez: